• Vous avez constitué une liste de griefs concernant votre conjoint ? Jetez-là !

    Vous avez constitué une liste de griefs concernant votre conjoint ? Jetez-là !

    Vous avez constitué une liste de griefs concernant votre conjoint ? Jetez-là !

    Depuis combien d'années tenez-vous à jour votre liste de reproches concernant votre conjoint ? La liste de vos griefs à son encontre est interminable. De quoi n’est-il pas coupable ! Votre liste en est la preuve. Si votre partenaire était comme ceci, vous seriez plus heureux, s'il n'était pas comme cela, vous iriez mieux, assurément. Tout est de sa faute, c'est certain.

    Il est temps de parcourir votre liste en conscience et de vous apercevoir qu'une seule page ne peut plus la contenir.  Comprenez combien il est terrible pour votre conjoint d'être confronté à cette liste d'obligations. Quelle liberté lui laissez-vous en affirmant que pour vous rendre heureux, il doit obéir aux injonctions enregistrées sur votre table des lois ?

    Voyez  toutes les listes que vous brandissez tous à chaque moment de votre vie. Elles concernent votre moitié, mais pas seulement. Vos enfants, vos parents, vos amis, vos relations, vos représentants politiques.....vous avez listé ce qu'ils devraient  être pour votre plus grand bonheur. Chacun sa liste ! Vous avez une liste à leur encontre ? Ne vous inquiétez pas, ils en ont autant à votre égard !

    Alors si vous avez encore une liste définissant les failles de votre prochain, oubliez- là. Ne décortiquez plus les défauts de la personne qui partage votre vie mais demandez-vous pourquoi  vous avez érigé cette complainte sans fin. Cette dernière n'est que le symptôme de vos peurs et de votre colère, ces émotions ne provenant pas de ce que vous listez chaque jour avec tant de passion mais bien de votre être en manque d'amour. En vous défaisant de votre  liste concernant vos époux, vous vous trouvez. Vous atteignez enfin cette colère primale qui nous habite tous, qui ne concerne personne d'autre que nous-même et qui demande aujourd'hui à être guérie.

    Pour ceux qui ne tiennent plus de liste à jour, acceptez que les autres en aient encore une vous concernant. N'y répondez plus, elle n'est qu'une image. Avec constance, détermination et amour, guidez les êtres qui vous sont chers vers eux-mêmes en leur offrant un miroir juste et apaisé qui n'a plus la fonction de répondre à leurs accusations.

    Si cela est possible, faites un exercice simple avec la personne aimée qui vous soumet encore sa liste : laissez-la verbaliser ses reproches. Ne dites rien, n'argumentez rien, ne vous disculpez en rien. Posez une main sur le front de la personne que vous aimez et dites-lui :

    je ne suis pas cette image que tu as de moi, ici, à travers tes pensées. Je ne suis pas cette liste que tu répètes en boucle.

    Posez l'autre main sur son cœur et affirmez :

    Durant une seconde, oublie ta liste. Oublie même que j'existe. Détends-toi, respire. Pose ta conscience, là, dans ton cœur et pense « je suis en paix, je suis en paix ». Répète ceci à l'infini, ne te déconcentre pas, va le plus loin possible. Vois comme tu peux décréter la paix en toi et que je ne suis pas plus à l'origine de cette paix que de cette colère qui t'agitait il y a une seconde.

    Cela va permettre à l'être au travail de percevoir qu'il peut faire le choix entre la paix et la colère. Il est apte à comprendre que deux dimensions s'opposent en lui : la supraconscience mentale qui fabrique des reproches à n'en plus finir concernant le monde extérieur, et la métaconscience du Tout qui permet soudainement de vivre un moment d'harmonie en soi. Personne ne peut vous  empêcher de respirer, alors reprenez votre souffle !

    Je vous souhaite à tous d'égarer vos listes, toutes vos listes. Et ne réagissez plus à celles de ceux qui vous entourent. C'est le plus beau cadeau que vous puissiez vous faire, ainsi qu'à eux, les esprits humains que vous aimez et qui se cherchent encore à travers vous.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2012

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :