• Énergie de vie, énergie sexuelle

    Énergie de vie, énergie sexuelle

    Commençons par un extrait issu d'un texte sur le Tantra. J'ai surligné les points vibratoires importants :  : dans le tantra, point d'interdit ni de tabou - d'où l'attrait qu'exerce le tantrisme sur les Occidentaux et la réprobation qu'il suscite dans la société brahmanique. Rien à rejeter, au contraire - car toute tendance réprimée, toute dimension de l'être exclue par la force au prétexte qu'elle serait « mauvaise » ne saurait que ressurgir, et avec quelle violence, à un moment ou un autre d'une sadhana qui, par essence, engage le pratiquant dans son intégralité. Rien à quoi renoncer. Et surtout pas à la passion, cet élan, ce moteur sur la voie. Surtout pas le désir - que tant de voies spirituelles invitent à juguler. Ce n'est pas le désir, affirment en effet les Tantra, qui fait obstacle à la Connaissance, mais sa limitation : le désir par ignorance limité au désir d'un objet alors que, par essence, il est désir du Soi, de cette Plénitude, cette toute Complétude dont a soif l'individu illusoirement coupé de sa Source.

    Désir illimité, désir sans objet : le voilà, le chemin tantrique, qui aiguise l'attention et ouvre à la Présence. Une attention non dirigée, sans tension ni intention, sans jugement ni comparaison ni but - sans mémoire ni devenir, donc. Une présence silencieuse et paisible où tous les processus intérieurs se laissent percevoir et, d'être ainsi accueillis sans manipulation, se déploient et s'auto-libèrent spontanément. Car, dès lors qu'aucun commentaire, qu'aucune activation ou répression mentale n'en court-circuite la trajectoire, dès lors que le sadhanka la goûte pleinement, « toute énergie participe à la libération ». Il n'en est de « bonnes » ni de « mauvaises » - deux qualifications, deux concepts dont le réel n'a que faire. Il n'en est que de limitées - par la peur, l'ignorance, l'attachement ou le rejet - ou d'illimitées. Ainsi, le yoga tantrique utilise le spectre intégral des situations, pensées, émotions, sensations qui s'offrent à l'expérience de l'adepte.

    Source : Portail vers l'éveil

     

    Protocole de conscience : vous êtes vivant avant d'être conscient et votre sexualité est une balise quantique vous permettant d'intégrer parfaitement cette réalité. N'allez rien chercher dans la sexualité, empoignez là dans l'instant présent. Sentez la pulsation naturelle de cette énergie de vie. La sexualité est profondément vivante, elle est votre détonateur dimensionnel de ce qui est au-delà des dimensions.

    La sexualité intègre à elle seule tous vos exercices de transcendance : vivre votre corps, votre humanité, sans jugement et sans contrainte. Vous allez aborder les nouveaux rivages de votre sexualité, de plus en plus dans l'inné : vous n'avez rien à exclure, ni vos désirs, ni vos limites : vous avez des pulsions ? Vivez-les. Vous n'éprouvez aucun désir ? Vivez-le ! Vous n'êtes pas réellement présent dans l'acte sexuel, des pensées parasites vous envahissent ! Vivez-le ! Car qui génère ces pensées ? C'est vous ! Si dans l'instant, c'est ainsi que se détermine votre sexualité, c'est vous qui en êtes l'instigateur.

    Ne forcez rien, ne repoussez rien, posez-vous tranquillement dans ce moment sexuel : il est un bon outil pour vivre ce fameux "instant présent", tel que vous le dessinez, tel que vous le projetez en tant que SOI créateur. Il n'est ni bon ni mauvais, il EST maintenant, de cette façon et pas d'une autre.

    C'est cela l'énergie de vie : ne pas mettre de mots et d'intentions, et tout en déconscientisant  votre existence, VIVRE (pas en avoir conscience, le VIVRE !) que vous en êtes le Créateur bienveillant et intelligent. Il n'y a nulle erreur dans votre acte sexuel tel que vous le vivez à l’instant, de même qu'il n'y a nulle erreur dans l'acte de VIVRE que vous incarnez chaque jour.

    Recalibrez votre pensée sur celle de l'esprit que vous êtes : l''esprit ne sait pas ce qu'est l'échec, il perçoit donc sa sexualité comme parfaite même si son interface humaine la désavoue et voudrait la modifier. Il est donc temps de VIVRE  en tant qu'esprit et non plus en tant qu'interface humaine :) Votre sexualité est un puissant outil vous permettant cette imprégnation du SOI dans un espace de VIE plutôt que de conscience.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    2017

     


    votre commentaire
  • L'orgasme ou l'état de stase naturel

    Ebook 4 : l'inhumain humain / Enseignement ou programmation de données : ICI

    L'orgasme ou l'état de stase naturel

    Mesnet,

    2016

     

    Ce texte est également présent dans l'ebook 2 : définitions

     


    votre commentaire
  • Au-delà de la conscience, MA présence

    Ebook 4 : l'inhumain humain / Enseignement ou programmation de données : ICI

    Au-delà de la conscience, MA présence

    Mesnet,

    2016

     


    votre commentaire
  • Je suis amoureuse !

    Je suis amoureuse !

    Dans cette vie, ma seule mission était de recalibrer mon interface neuronale, de structurer une nouvelle personnalité humaine. C'est l'esprit en moi qui avait en charge toutes les étapes quantiques me permettant aujourd'hui d'être une nouvelle matrice de conscience dimensionnelle.

    Ainsi, durant ces 10 dernières années, je fus plus une programmatrice quantique qu'une humaine amoureuse. Mon couple était un espace de travail, une ère d'expérimentation. L'esprit étant naturellement inhumain et neutre, la femme que j'incarnais était intuitivement (et fort logiquement !) détachée et un peu froide. Ces traits de caractère furent les deux points d'ancrage qui m'ont permis d’amorcer le programme de la mort et de la résurrection.

    Ayant vécu d'innombrables autres vies, je savais tout sur l'amour humain, la passion amoureuse, la sexualité débridée. Je portais en moi toutes les expériences possibles et imaginables concernant le couple et Mesnet l'esprit n'avait donc aucun intérêt à étudier ces anciennes structures. J'avais autre chose à faire : imprégner tout ce que je suis d'unité.

    Mais tout ceci est terminé. Je suis moi à tous les étages, dans toutes les dimensions et aujourd'hui, je suis purement humaine. Je n'ai plus rien d'autre à faire que de dessiner ma nouvelle personnalité et l'un de mes premiers ancrages et le sentiment amoureux ! Je suis amoureuse de mon mari, de l'entité globale qui m'accompagne depuis des éons !

    La passion amoureuse, le sentiment amoureux sont mon pain quotidien. Nous flirtons, nous jouons, nous nous séduisons quotidiennement ! Nous nous aimons comme des enfants, nous nous centrons sur nous comme des adolescents. A 50 ans, nous sommes de jeunes amants :)

    Si j'évoque mon couple aujourd'hui et que je projette ces mots dans ma matrice extérieure (vous :) ), c'est pour apaiser certaines inquiétudes : certains me font part du détachement qui advient en eux actuellement, du sentiment d'être plus tranchant qu'aimant vis-à-vis de leur conjoint. Sachez que cette étape est conforme à la stratégie de l'esprit car elle lui permet de façonner sa nouvelle humanité de façon neutre et tranquille. Mais lorsque cette chirurgie quantique de pointe prendra fin, les émois amoureux reprendront leur juste place, vous baignerez dans des émotions d'une douceur ineffable.

    Dans ce cycle, la passion amoureuse perdure, mais elle n'est plus assujettie au manque, à la peur, à la prédation, à la pulsion, à l'enfermement. Elle est purement consciente, aimante, parfaite.

    Le couple humain du nouveau monde est une bénédiction, un éternel feu de joie, de sensualité et de plaisir. Lorsque le corps n'est plus qu'une extension de Soi, il devient source d'abondance.....une abondance d'amour pour Soi et donc pour l'autre.

    Vivre la complétude à travers un duo unifié est le cadeau que nous nous offrons ici-bas, sur terre. Toucher l'autre, ressentir sa joie de vivre, percevoir sa parfaite création, recevoir son amour et son sourire sont l'une des raisons pour lesquelles nous façonnons la matière et imaginons des univers dans lesquels cette option est possible.

    Le sentiment amoureux n'empêche pas l'amour universel, au contraire : notre humanité amoureuse est un miracle que nous pouvons désormais explorer sans aucune limite, sans aucun frein. Nous sommes libres d'aimer de toutes les façons possibles, dans toutes nos dimensions d'existence.

     

    Mesnet,

    2017

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Le Soi et le duo

    Le Soi et le duo

    Siuru et moi ne sommes plus un couple humain à proprement parler. Nous ne sommes plus rien d'ailleurs, nous sommes juste l'amour. Nous avons aboli toutes les structures mentales qui étaient le socle de l'ancien cycle et qui demandent à deux êtres d'obéir à une projection collective et sociétale.

    Nous n'avons pas besoin l'un de l'autre, nous sommes totalement centré sur le Soi, ce dernier vibrant d'une liberté absolue car s'aimant intégralement et n'ayant plus peur de rien. Lorsque deux Soi décident de former un duo physique dans cette dimension, la fréquence est celle de l'unité qui s'amuse.

    Nous pourrions ne plus vivre ensemble, ne plus nous rencontrer physiquement et prendre un chemin différent, cela n'a aucune importance car l'amour subsisterait. Plus aucune notion de ce que doit être un couple humain ne nous habite, nous partageons, multiplions simplement l'amour du Soi, en Duo.

    Ce centrage en soi que nous externalisons actuellement à l'ensemble de notre monde extérieur, c'est d'abord dans le duo que nous avons forgé les clefs de cette réalisation  : l'intégration de cette unité individuelle et donc collective est plus facile à vivre à petite échelle. Lorsqu'elle est bien enregistrée par l'interface neuronale, il est possible d'élargir le cercle de ce potentiel.

     

    Mesnet,

    2017

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique